Kocotte & Cyclotte

29 mars 2015

couture : bidouillage de T-shirt en mode chutes de tissu et patchwork

Vous venez d'atterrir à T-shirt land, un endroit où une boulimique de couture voue une passion exacerbée aux T-shirt  en mode coloré, en jouant avec les rayures, en faisant des mélanges  improbables de tissus.  Mon p'tit atelier vient de patchworker un nouveau T-shirt, une manière de me détendre entre 2 réalisations complexes et d'exprimer ma créativité.  

Côté patron, je me suis pas creusé la tête. D'ailleurs j'e constate que je ne suis pas la seule à utiliser souvent le même patron.  Promis, la prochaine fois, il y aura un nouveau modèle made by Kocotte.  Je me suis lancée dans le patronage pour le jersey

En revanche, j'ai crée mon propre  tissu par assemblage de restes de jersey avec la surjeteuse. Il m'a fallu une soirée pour choisir mes tissus parmi toutes mes chutes. Sachez que mes celles-ci  ont été rangées récemment par couleur dans un grand bac de rangement. Je me suis même amusée à les couper en bandes.

T-shirt et jeans, c'est ma tenue préférée très confortable tout en étant classe, n'est-ce pas Yannick ?

T-shirt

tshirt dos

manche

 En tout, j'ai utilisé 13 tissus différents, des rayés, un uni et des imprimés. Tous ne contiennent pas la même élasticité, ce qui complique un peu les choses. Le tissu floqué des manches par exemple est beaucoup plus stretch que les autres et par conséquent j'ai été obligée d'improviser. J'ai assemblé les bandes de tissu  à l'horizontale et à la verticale pour constituer un rectangle, puis j'ai découpé le  patron. contrairement à mon mon crazy T-shirt pour lequel j'ai fait les découpes sur le patron avant de couper le tissu.

Je continue d'explorer toutes les techniques relatives au jersey et j'ai l'intention de vous faire une article dédié aux astuces jersey pour le mois de Mai si tout va bien.

Encolure selon ma méthode

encolure

J'ai photographié l'envers du T-shirt pour vous montrer les différentes découpes

envers T-shirt

 

T-shirt parté avec mon jeans préféré

T-shirt porté1

J'ai fait un montage photo de mes T-shirt patchwork

T-shirt patchwork

Avec cette réalisation, je participe à l'opération déstockage qui a lieu chaque fin  de mois, un défi organisé par Ta'Thilde et qui m'inspire vraiment

Pour terminer, je voulais vous raconter une histoire qui se soldera bientôt par des naissances. A l'école, j'occupe souvent la salle avec de grandes baies vitrées où j'ai une vue imprenable sur la collégiale Saint- Martin. Un jour j'ai remarqué que j'avais une charmante voisine, Miss cigogne qui niche sur le toit de ce bâtiment. Elle n'a pas échappé à mon objectif photo. Depuis peu elle a un compagnon. Il faut savoir que toutes les cigognes ne migrent pas, elles sont sédentarisées. Samedi, j'ai lu dans la presse locale que le nid comportait 7 à 8 oeufs qui devraient éclore bientôt, affaire à suivre !

cigogne

Il y aura aussi une naissance dans mon atelier. Je vous donne rendez-vous fin de semaine pour vous la présenter.  

Posté par cyclotte à 15:59 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,


20 mars 2015

défi des audacieuse du printemps : ma tenue en rouge et noir

 Avant d’être une cocotte, on est un poussin et avant cela on est enfermé dans un œuf couvé par mère poule. Il arrive un moment où le  poussin brise sa coquille avec son bec. C’est ce qui m’est arrivé : je suis sortie de ma coquille au sens figuré du terme, c’est-à-dire que j’ai osé dans la vie comme en couture et cela m’a plutôt bien réussi car ma confiance en moi ne cesse de croître Le petit poussin timide et réservé est devenu une Kocotte audaciause.

Au fait c’est quoi l’audace ? En fait chacun en fait sa propre vision, son propre jugement, sa propre idée. C’est un challenge de tous les instants, c’est d’aller au bout de ses envies,  c'est foncer. Pour voir ma manière de concevoir l'audace, c'est ici

 Avec ce défi, j’avais envie de vous transmettre la Kocotte power , de vous inciter à vous surpasser, à sortir de votre zone de moutonage, à mettre de la couleur et du fun dans votre vie. L'arrivée du printemps se traduit par une envie de renouveau, alors pourquoi  ne pas mettre un brin d’audace et d’originalité dans nos créations

Merci à celles  qui m'ont suivie, les fidèles ainsi que les nouvelles. Chacune à votre manière  et selon votre personnalité, vous avez su relever ce challenge avec brio. Je suis fière de vous. Je vous laisser admirer le défilé 

Défi audacieuses

  Le team des audacieuses

Pour ce défi  j’ai osé le rouge, une couleur qui ne fait pas partie de mes favorites. J’ai vu rouge, il est omniprésent  et très tendance ce printemps. J’ai osé tailler dans mon plus beau tissu si particulier et en définitive il était facile à couper. J’ai osé une veste avec une doublure entièrement cousue à la machine. Je n’ai fait de la couture manuelle uniquement pour coudre les 8 boutons. Et enfin,  the last but not the least, j’ai osé montrer mon œuvre à Térésa ma prof . Verdict : à part un petit détail à l’intérieur qui n’est visible que par des pro, elle m’a complimenté sur mon travail. Ah oui j’oubliais: j’ai osé demander à un serveur de me prendre en photo sur la terrasse de son café . Voici ma première version avec un pantalon noir en mode  je savoure un café et un dessert au milieu des touristes près de l’église des Dominicains de Colmar servie par un charmant Monsieur, que du bonheur !

 

veste

 

veste rouge

 Pour ma deuxième version avec une jupe noire, je me la suis jouée shopping  dans mon lieu favori de perdition :  le salon Mode et tissus  La jupe a été réalisée dans un tissu imiitation de cuir stretch avec des découpes au laser. Coudre cette jupe a été beaucoup plus galère que la veste avec un ce tissu élastique quasi indomptable. J'ai utilisé un modèle tout simple et je l'ai doublée avec du rouge. La photo a été prise devant le théatre de Sainte-Marie-aux-Mines. Le butin de ma virée est assez conséquent et très coloré

ensemble rouge et noir

Je suis partie du modèle 104 du Burda de Février 2005. En parallèle  j’ai réalisé le patron à mes mesures, puis j’ai comparé les 2. Je n’ai pas eu beaucoup de modifications à apporter : j’ai rallongé la pince de poitrine et j’ai cintré la veste à la taille. Une veste avec doublure, ce n’est jamais simple. Celle-ci est de difficulté moyenne : pas de col tailleur, ni de manche tailleur. Je n'ai pas fait les poches passepoilées arrondies qui ne ne rendent pas sur ce tissu chargé.

Concernant la doublure, je l’ai assemblée sans les manches, puis je l’ai cousue à la veste tout autour. Après cela, j’ai cousu les manches par l’ourlet au bas. La dernière opération, la plus difficile a été d’assembler les manches à la doublure, il faut faire attention pour que les manches ne se vissent pas. Afin de retourner la veste, j’ai ménagé une ouverture dans une des manches. Je trouve que la finition est beaucoup plus jolie qu’avec une doublure cousue à la main

veste côté

La jupe

jupe noire

 

Provenance des tissus 

  • imitation de cuir noir : Mode et tissu Sainte-Marie-aux-Mines
  • tissu rouge : Toto
  • tissu rayé de la veste : puces des couturières

Temps de réalisation : environ 10 heures, j'ai pris mon temps pour des finitions parfaites

 Modèle

veste

 Que ce soit à Colmar ou à Sainte-Marie-aux-mines, j'ai attiré des regards et des sourires sur mon passage.  Je me suis sentie légère et incroyablement bien dans ma veste. Chez San Marina, je me suis laissée tenter par des escarpins. Je trouve que les chaussures rouges  donnent une touche plus dynamique à ma tenue  Il ne me manque plus qu'un nouveau sac pour un total look en rouge et noir

Je vous invite à rendre visite à mes coéquipères. Quant à moi, je retourne à mes premières amours : les T-shirt esprit récup

Bon week-end et profitez des premiers jours du printemps pour vous ressourcer 

 

Posté par cyclotte à 06:55 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 mars 2015

patchwork et défi des audacieuses

Samedi je me réveillée pleine d’entrain : les rayons de soleil ont inondé ma chambre et une bonne odeur de café flottait dans la maison. Une personne attentionnée s’est levée avant moi pour me préparer le café

Nul doute, j’étais en route vers une superbe journée armée de mon sourire et de ma bonne humeur.

En ce Samedi pas de couture : c’est la petite reine qui a repris du service pour une des premières séances de pédalage de l’année. Youpi

J’adopte la positive attitude. J’ai constaté qu’il suffit d’être positif pour attirer du positif

C’était ma minute bien-être avant d’entrer dans le vif du sujet : mon défi des audacieuses du printemps. Le rendu des copies a été fixé à aujourd’hui et j’ai décidé de vous accorder un délai supplémentaire. Vous avez jusqu’au 18 Mars minuit pour m’envoyer vos photos.  Si vous avez terminé un ouvrage et que vous considérez avoir fait preuve d’audace, je vous invite m’envoyer votre participation

Avec ce défi, j’avais envie de faire souffler un vent de couleur, d’audace et d’originalité sur les tenues de printemps, les accessoires et la déco maison.

L’audace est une notion relative et c’est à chacune d’entre nous de l’interpréter.  En ce qui me concerne, ce sera de réaliser une veste dans un style un peu particulier, comment pourrais-t-il en être autrement ! avec une doublure cousue entièrement à la machine. Si vous suivez ma page Facebook, vous verrez un petit aperçu

En attendant, je vous présente un autre projet audacieux doublée d’un boulet car il a végété pendant quelques années en attendant que je veuille bien le terminer. C’est un patchwork que j’avais commencé lors d’un cours avec Nadia Stumpf, une personne reconnue pour les formations qu’elle propose.

Le nom de ce panneau est : parfum d’épices. J’ai adoré jouer avec les couleurs et les imprimés, j’ai adoré assembler ces bouts de tissu de différentes formes, j’ai adoré toutes les étapes de cet ouvrage qui a pris beaucoup de temps, en bref je l’adore tout court ! Qu'en pensez-vous ?

 

parfum d'épices 1

 

patchwork

patchwork1

patchwork3

Je vous donner rendez-vous Vendredi de 20 Mars pour le défilé et pour célébrer le printemps avec audace

 

Posté par cyclotte à 16:59 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 mars 2015

ode au jeans et nouveau T-shirt

Toi mon jeans enfoui dans mon dressing que j’ai ignoré pendant plus d’un an et pourtant  j’étais incapable de me séparer de toi. Tu étais encore jeune et fringant comme au premier jour où j’ai craqué pour toi. De couleur claire et  pattes d’éph, je me suis demandée si tu n’étais pas un peu " has been" par hasard. J’envisageais  même de te transformer en réduisant l’ampleur au bas lorsqu’au fil de mes pérégrinations sur le net, je suis tombée sur un modèle de marque qui te ressemble étrangement. Du coup, tu as pris de l’importance à mes yeux. Afin de pouvoir te porter, je me suis mise en quête du compagnon idéal, un T-shirt bien entendu. A part des blancs et un bleu tous à manches courtes aucun n’avait l’air de convenir et moi je voulais des manches longues pour la frileuse qui sommeille en moi

Mardi pendant ma pause déjeuner, je suis allée traîner chez Toto. En fait, il me fallait de la doublure pour mon projet défi des audacieuses.  Ma copine Nathalie m’a dégotté de dessous de la pile des jerseys un  coupon dans les tons de bleus. C’était exactement ce qu’il me faillait et comment a-t-elle pu deviner ?  Je ne n’ai pas réfléchi longtemps et je l’ai embarqué illico

2 jours plus tard en 2 heures pour 2 Euro, un T-shirt sans prétention mais qui fait son p’tit effet va pouvoir parader avec toi mon jeans, un look aux allures de seventies. Avec cette coupe et des sabots à talons , j’ai l’impression d’avoir grandi d’un seul coup.

chic en jeans, est-ce que ça le fait ? En tout cas, j'adore cette tenue

t shirt 1

  chic jeans 10

t shirt dos

 Inutile de chercher la complication avec ce tissu chargé qui parle de lui-même. Je suis partie du modèle 103 du Burda de Juillet 2011 déjà réalisé ici simplissime auquel j’ai apporté quelques modifications : j’ai changé la forme du décolleté et réduit l’ampleur à la taille de 1 cm. Après l’avoir assemblé avec la surjeteuse, place à l’essayage  et surprise : il tombe vraiment bien, aucun ajustement à faire.  J’ai  rajouté des poignets blancs serrés et pour l’encolure c’est comme d’hab : ma méthode avec la bande de jersey qui se travaille comme un biais. Ce patron ainsi modifié est à conserver précieusement pour servir de base à  d’autres variantes

t shirt

Pour la séance photo, j’ai emmené mon matos dans la forêt situé à moins d’un kilomètre de chez  moi. C’est  l’endroit où je me ressource où j’observe la nature qui est en train de se réveiller . Qu’est-ce que c’est reposant la forêt !

 et voici les 2 jeans, à droite le mien et à gauche celui de la marque Mickael Kors (prix à multiplier par 4 par rapport au mien).  Je ne réalise pas encore mes jeans quoique ça me tente depluis un moment. Si vous avez déjà acheté du jeans stretch sur le net, j'aimerais beaucoup avoir vos avis car cette matière est difficile à trouver dans le commerce.

jeans 10

 Le soleil a fait son grand retour en espérant qu'il s'installe durablement. Profitez-en pleinement et je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures

 

Posté par cyclotte à 08:33 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : ,

28 février 2015

Chic en jeans et opération déstockage

II est la star de mon dressing et contrairement aux T-shirt, je n’en ai jamais réalisé. Il s’agit du jeans . J’en porte depuis mon adolescence. A l’époque il était réalisé avec de la toile brute bien costaud, il n’était pas encore question de "stone washed" ou de sablage pour le délaver. Je peux vous assurer que c’était une horreur à repasser. Comme les copines, j'avais l'habitude de le porter serré et il fallait se coucher sur le lit pour pouvoir le fermer. On a tous en mémoire la scène des Bronzés où Thierry Lhermitte alias Popeye avait un mal de chien à enlever son jeans hyper serré sous l’œil amusé de Josiane Balasko. La scène qui suit est tout aussi drôle.

Des décennies plus tard, je porte toujours des jeans serrés mais je n’ai plus besoin d’arrêter de respirer pour les fermer et je peux même manger autant que je veux sans me sentir comprimée, cela grâce à Marc Audibet qui a inventé le stretch dans les années 80, une petite révolution dans l’industrie de la mode.

Ma penderie est riche d’une bonne dizaine de jeans de différentes formes et couleurs. Ils contiennent tous du stretch pour un confort inégalable. Ils me tiennent longtemps car j’en prends bien soin

J’ouvre une petite parenthèse entretien : avant de les laver à l’envers, il est conseillé de les tremper quelques heures dans de l’eau tiède additionnée de vinaigre blanc pour fixer les couleurs

Pour vous présenter mon jeans, j’ai répondu l’appel de Yannick pour son défi "être chic en jeans ". J’ai résolu une équation supplémentaire : conjuguer élégance et chaleur. J’ai associé le jeans à un T-shirt avec un grand col boule réalisé et présenté il y a au moins 3 ans et qui a été propulsé cet hiver number one des tops les plus portés : une belle couleur orange, un tissu original pour le col et les poignets de manches, un appliqué spirale font de ce vêtement un must-have pour passer l’hiver de façon douillette. 

Le bandeau assorti a été réalisé par une créatrice proche de chez moi. Autour du cou,  une adorable demoiselle d'Orucy joue la coquette. 

 

CHUC JEANS

T-shirt

 Pour donner un côté animal à la tenue, j'enfile ma veste en fourure et imitiation cuir également made by Kocotte

CHIC JEANS

FOURURE

Je profite de ce post pour vous présenter une petite création avec laquelle je participe au défi déstockage chez Ta’Hilde. Avec des chutes de jersey, j’ai réalisé des chaussettes que je trouve rigolotes selon le Tuto offert par étoffes malicieuse ici. Après avoir compris le montage des différentes pièces, il m’a fallu une heure pour  coudre les chaussettes avec la surjeteuse. J’ai fait une couture supplémentaire sur le devant pour créer un jeu de rayures comme pour ma marinière et avec le même tissu en plus.

 

chaussettes1

 

chaussettes

 

Je voulais vous rappeler qu’il ne reste plus que 2 semaines pour participer à mon défi  " les audacieuses du printemps"  Alors le team des Kocotte’s girl, vous êtes toujours dans les starting blocks ?

 Je vous donne rendez-vous Samedi prochain pour un nouvel épisode de "chic en jeans" en espérant avoir le temps de bricoler un top

Je vous souhaite un excellent week-end, je vous transmet mon sourire et mon enthousiasme qui m'animent dès le réveil 

 

Posté par cyclotte à 08:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,



22 février 2015

défi boulet d'or : une veste Grageline matelassée

On traîne tous de veilles casseroles, des projets abandonnés pour quelque raison que ce soit et pour lesquels nous sommes en cruel manque de motivation. Le défi boulet d'Or orchestré par Lilou pour L tombe à point nommé, nos boulets vont avoir l'occasion de briller et jouer les stars du tapis rouge. 

En ce qui me concerne, mon choix s'est porté sur un "jeune" boulet qui date d'il y a 3 semaines à peine et qui a connu tout un tas de péripéties à tel point que je j'avais des doutes quant à l'aboutissement du projet mais à chaque problème, il existe une solution. J'ai retroussé mes manches, fait chauffer mes neurones et changé d'avis à maintes reprises.

La star du casting c'est le modèle Grageline d'étoffe malicieuse qui avait tout pour me plaire et me séduire.

Au début de l'histoire, il y avait une grande chute d'une jolie maille utilisée pour ma tunique ici. J'ai entrepris de la matelasser car j'avais besoin de me détendre après avoir lutté  et bataillé avec les carreaux pendant ma semaine à l'école. J'ai même été obligée de défaire à cause d'un malheureux millimètre de décalage.

Je n'ai pas eu de problèmes pour trouver dans mon stock des tissus avec des teintes  qui s'associent à ce matelassé : du noir légèrement brillant acheté à Sainte-Marie-aux-Mines ainsi qu'une polaire double face gris clair/gris anthracite de chez Toto. Jusque là tout va bien dans le meilleur des monde.

Au moment d'épingler le patron, je me suis rendue compte que mes coupons étaient un poil trop justes d'où une grosse déception ! Comme on est Samedi soir, je ne peux pas sauter dans ma voiture pour aller acheter du tissu , abandonner était hors de question ! Il a fallu reporter la réalisation de quelques jours. Et puis  il y a des jours où le hasard fait bien les choses. Je n'ai plus trouvé la même laine polaire chez Toto et par conséquent j'ai dû me rabattre sur une autre matière : un jersey gris qu'on peut travailler aussi bien à l'endroit qu'à l'envers. Celui là s'harmonise à merveille avec les autres tissus créant même un joli contraste avec lla laine polaire

Voilà à présent tout le matériel est réuni et les choses sérieuses peuvent commencer. J'aime bien quand les histoires se finissent bien et ma veste a eu droit à un happy end. Elle va me permettre de faire la transition entre l'hiver et le printemps et quelque chose me dit que je vais la porter souvent !

grageline

grageline dos

 

veste portée

Sous la veste, je porte un T-shirt réalisé depuis des lustres qui n'a pas l'air de donner de signes de vieillesse et qui en son temps a aussi figuré dans la catégorie des boulets, tissu acheté à Mode et Tissus de Sainte-Marie-aux-mines 

veste envers

pour les détails techniques

  • modèle Grageline issu du livre couture pour femmes de Viviane Sentilhes
  •  niveau : intermédiaire, pas particulièrement difficile si on le la double pas. 
  • Tissus :5 tissus différents ont été utilisé si on compte aussi celui des boutons
  • temps de réalisation : 9 heures dont 4 heures de matelassage
  • transformations : j'ai cintré la veste à la taille et au dos en lui rajoutant des pinces
  • remarques : veste cousue avec la machine à coudre, surfilage à 3 fils des coutures à la surjeteuse. Uniquement le parment en rond a été assemblé avec la surjeteuse
  • touche perso : rajout d'un flex papillon acheté à Créativa Metz . J'ai recouvert de vieux boutons tout moches avec du tissu coton J'ai rajouté des surpiqures sur le parement.
  • ressentiment : ce modèle est un régal à coudre et à porter. Je l'adore !

Voci le lien vers le tuto pour recouvrir des boutons moches, c'est ici

veste1

veste dos

J'ai matelassé le tissu du dos ainsi que celui du devant. D'après mes plans, l'imprimé aurait dû être sur le devant mais je n'avais pas assez de tissu.

veste 4

Il me reste du jersey gris pour une nouvelle opération matelassage, à croire que la fabrique à T-shirt est sur le point de se transformer en atelier matelassage. Je prévois de faire une jupette cool et sport pour servir de compagnon à Grageline

Pour admirer les boulets stars, je vous invite à faire un tour chez Lilou pour L 

Je vous donne rendez-vous Samedi. J'ai répondu à l'appel de mon amie Yannick pour vous convaincre qu'on peut être chic en jeans.

 

Posté par cyclotte à 15:33 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 février 2015

Créativa Metz : une belle journée au paradis des bricoleuses

Les loisirs créatifs ont le vent en poupe et l'endroit incontournable pour les bricoleuses, tricoteuses, patcheuses, bidouilleuses etc... ce sont les salons Créativa

Sylvie (Tricot/brico) qui est la présidente d'un Club de loisir créatif m'a invitée à se joindre à son groupe pour une sortie en bus au salon Créativa de Metz. En cours de route, nous avons rencontré la neige qui est tombée en abondance sur les cols vosgiens et avons eu le loisir d'admirer ce beau paysage

Ma complice d'un jour avec qui j'ai arpenté les allées du salon s'apelle Chantal comme moi. Nous formions un sacré binôme toute les 2. La bonne humeur était au rendez-vous.

Le premier stand que j'ai visité c'est celui de patrons de couture que vous connaissez certainement. J'ai été accueillie par Simone qui m'a remis un petit cadeau. Une robe réalisée d'après un patron Burda était exposée sur un mannequin. Je n'ai pas pu m'empâcher de la détailler sous toutes ses coutures et je dois avouer que c'est un vrai travail de pro avec des finitions nickel ,une fermeture invisible impeccable et en prime un modèle très original. J'ai fait ma curieuse et on m'a répondu que la robe a été confectionnée par Burda

patron de couture

 J'ai eu l'occasion de papoter patchwork avec des  passionnées qui exposaient de superbes ouvrages. Elles m'ont autorisée à m'inspirer de leur réalisations. J'en ai pris plein les yeux. Si les patchwork ont été assemblés à la machine, le quilting est réalisé à la main

patchwork

 J'ai craqué pour de jolies toiles enduites chez Histoire de filles. Un site de vente en ligne est en cours de réalisation. Je vous laisse admirer les sacs ainsi que les tissus très colorés

histoire de filles

 Parmi les oeuvres exposées dans le cadre du Challenge textile international "les peintres du monde", je vous présente mes coup de coeur. Ce sont des reproductions de célèbres oeuvres en matière textile. Si vous voulez en savoir plus, c'est ici

peintre du monde

 D'adorables souris autour d'une vieille machine à coudre

souris

De drôles d'animaux en carton

animaux cartons

J'ai failli me laisser tenter par une lampe/loupe un équipement qui s'avère indispensable pour coudre le soir mais à force d'hésiter et de tergiverser je n'ai pas acheté Si vous possédez ce genre de matériel et si vous avez des conseils à me donner, je suis preneuse

Le billet d'entrée à Créativa nous a donné accès au salon du chocolat, une aubaine pour l'addict que je suis !  Nos papilles ont été à la fête avec une dégustation de ces produits d'exception. J'y ai rencontré mon chocolatier préféré : chocolaterie Bockel qui tient boutique à Colmar et qui est devenu mon nouveau lieu de gourmandise.

J'ai été plutôt raisonnable. Si vous voulez voir  mon butin je vous donne rendez-vous sur ma page Facebook. Ce voyage d'ans l'univers des activités manuelles a tenu toutes ses promesses : un grand moment de rencontres, de plaisir et de convivialité. Mon prochain rendez-vous c'est Mode et tissu à Sainte-Marie-aux-mines pour célébrer l'arrivée du printemps du 19 au 22 Mars

Je vous souhaite une agréable semaine. En ce qui me concerne, je me remets à ma machine à coudre pour une opération matelassage

Posté par cyclotte à 16:14 - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

03 février 2015

couture : col bénitier et dentelle en duo

Je vous avais parlé d'une nouveauté, j'avais envie d’innover en ce début d’année. Figurez-vous que je n’ai jamais réalisé de col bénitier et pourtant je n’arrête pas de les admirer chez les autres et en particulier chez Yannick qui est une spécialiste

Par un petit matin de Décembre, mon regard a été attiré par une robe à col bénitier exposée dans la vitrine d’un magasin. Elle a hanté mes nuits et son image a tourné en boucle dans ma tête,  impossible de la faire sortir de ma caboche ! Et puis je me suis souvenue que j’avais dans ma réserve un tissu similaire de la même teinte qui avait été acheté il y a au moins 20 ans. A l’époque j'avais eu un coup de coeur pour ce jersey, mais au final je ne savais pas quoi en faire. Et dire que j’ai failli le vendre aux puces des couturières, mais personne n’en a voulu. Et voilà qu’on venait de me donner des idées sur un plateau.

En même temps, Yannick m’a fait part de son projet de top à col bénitier. L’idée d’un défi en duo a fait son chemin et nous voilà prêtes à vous montrer nos créations  col bénitier avec une touche de dentelle. Bravo Yannick ton T-shirt est superbe et je t'envie de pouvoir mettre des tenues légères 

défi dentelle col bénitier

Si Yannick a opté pour le rouge vif qui lui sied à merveille, j’ai choisi de mettre à l’honneur une autre teinte de rouge : Marsala la couleur star de 2015 où s’entremêlent des nuances de bordeaux, de brique et de terre.  Cette couleur épicée chaleureuse et naturelle  dégage de la confiance et de la stabilité

 ROBE COTErobe bénitier

 

col1

J’ai feuilleté tous mes magazines Burda afin de trouver le patron adéquat  mais mes recherches se sont avérées vaines.  Je n’avais aucune envie de  copier la robe en question mais seulement de m’en  inspirer en lui rajoutant  des détails qui me caractérisent. J’avais des idées bien arrêtées : rajouter  des fonces, ma lubie du moment, à la taille et aux épaules ainsi qu’un col bénitier très large Il ne me restait plus qu’à me jeter à l’eau et à élaborer mon propre  patron. Pour cela, j’ai pris un patron de T-shirt tout simple que j’ai  transformé. Avant cela, j’ai moulé le tissu sur mon mannequin afin d’avoir un aperçu. Je vous montre ce que ça donne.  Essai satisfaisant, Y'a plus qu'à couper le tissu

moulage robe

J’ai déniché une dentelle assortie chez Eurostoffe Laura à Breisach-am-Rhein (Allemagne). La couture de la robe avec la surjeteuse a été une formalité avec ces tissus pas trop rebelles. L’ourlet a été fait avec la double aiguille en utilisant un fil changeant.

Ma robe s’est offert une ballade dans la belle forêt à la sortie de mon village.  Grâce à mon trépied, je maîtrise de mieux en mieux la prise de photo avec le retardateur. J'ai croisé un Monsieur qui promenait son chien en me jetant de drôles de regards. Il a du se demander quelle mouche m’a piquée vêtue ainsi en train de me photographier. En tout cas, cela ne m’a pas perturbée, au contraire j'ai trouvé la scène amusante..

robe bénitier 1

robe bénitier 2

 

Je vous invite à rendre visite à Yannick pour adminer sa réalisation, c'est ici

 Pour terminer, je voulais vous faire part de mon souhait de reprendre les défis. J’ai  eu tort d’abandonner sur un coup de tête et un coup de découragement. Cela vous dirait de reconstituer le team des Kocotte’s girl ? Récemment on m’a dit que j’étais une boosteuse,  alors j’ai à nouveau envie de motiver  les troupes.

Le thème c'est les audacieuses du printemps. Le but de ce défi est de sortir de sa zone de confort en faisant preuve d’audace : partir à l’aventure d’une nouvelle technique, oser se démarquer avec des couleurs vives ou des mélanges improbables, mettre du fun dans vos créations, faire preuve d’originalité en couture, se surpasser.  Est-ce que ça vous tente ?

Je vous attends nombreuses le 15 Mars pour le rendu des copies avec publication le premier jour du printemps ma saison préférée

à vos machines, créez , osez, éclatez-vous !

 

Posté par cyclotte à 07:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : ,

31 janvier 2015

couture : une robe glam-rock pour se faire plaisir

En 2015, je mets le cap sur le bonheur.  J’ai invité la réussite et le succès dans ma vie, il suffit d’y croire très fort

Elisabeth (Le chat et la Marmotte) nous a incitées à nous faire plaisir en réalisant quelque chose pour nous, quelle bonne idée ! Chez moi, plaisir rime avec couture même si  pour cette réalisation j’ai connu des instants  de doute, de réflexions intenses et d’hésitation. Ce qui compte après tout, c’est le résultat final. Il y a toujours  un moment que je redoute c’est l’essayage. La tension monte d’un cran d’autant plus que j’ai patronné ce modèle en guise de devoirs.  Est-ce que je  suis à la hauteur ?

Miroir, mon beau miroir, dis-moi si ma robe est réussie. En tout cas j’affiche le sourire lorsque je contemple ma création, elle tombe pile poil et   je trouve que c’est une réussite car je l’adore. Grâce à elle, je cultive l’art d’être moi-même.

Je vous présente ma robe de style glam-rock qui a voulu se la jouer "aventure des toiles" 

ROBE PLAISIR

robe Kocotte

Avec ce vêtement, l’art vient de faire une incursion dans mon dressing. Il est le fruit de ma rencontre avec Franca Grillo, une jeune femme dynamique, talentueuse qui est artiste peintre et aussi styliste.  C’est elle qui dessiné le motif de ce tissu pour une fabrication 100 % alsacienne. Avec ce petit coupon de tissu qui a suffi tout juste pour le devant de ma robe, inutile de chercher la complication et je n'avais pas envie de casser ce joli motif. J’ai opté pour un mélange improbable de matières : le tissu très classe peint par Franca c’est du jersey que j’ai associé à de l’imitation de cuir stretch pour une touche  rock. Quant aux manches tout en transparence, j’ai utilisé du voile de jersey un peu kibrille qui se morfondait dans mon stock.

ROBE DOS 12

Venons-en au patronage qui a connu une sacrée aventure. J’ai pris mon patron de base à mes mesures que j’ai transformé.  Les pinces de poitrine se sont avérées indispensables car ce jersey n'est pas aussi élastique que mes tissu pour T-shirt. J'ai construit le patron de la manches après avoir assemblé le devant et le dos. Au cas où il y aurait des modifications d'emmanchures, la manche ne collerait plus. J'ai bien entendu utilisé la méthode de Téréséa Gilewska (page 60 de son livre) qui préconise la construction d'après d'après la longueur et la profondeur d'emmanchure et je peux vous dire qu'elle a un tombé impeccable. Lors de la coupe, j’ai joué la sécurité en rajoutant 2 cm de marge de couture, au cas où.

ROBE COTE 3

ROBE PLAISIR COTE

D’un point de vue couture, aucune difficulté à signaler Elle a été assemblée à la surjeteuse sauf pour les coutures d’épaules. La finition de l’encolure, c’est la méthode Kocotte avec une bande de jersey travaillée comme un biais. L’encolure ne baille pas, ce qui fait que  je n’ai pas eu besoin de raccourcir la bande par rapport au tour d’encolure.

ROBE HAUT

Avec cette réalisation je savoure le plaisir d’avoir une nouvelle robe avec laquelle impossible de passer incognito. En plus j’ai déstocké 3 tissus.

Je vous invite à faire un tour chez Le chat et la Marmotte organisatrice de ce défi  ainsi que chez Ta'Thilde l’initiatrice d’une opération déstockage qui a lieu tous les 30 du mois

 Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un duo et une petite nouveauté.

En attendant, je vous souhaite un bon week-end rempli de petits bonheurs

 

Posté par cyclotte à 07:30 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : ,

17 janvier 2015

couture : un p'tit sweat-shirt facile et rapide

Il y a des jours comme ça où les choses ne se passent pas comme on l’aurait souhaité, où tout va de travers dès le réveil. Pour me changer les idées, je suis allée faire les soldes et là aussi la quête de bonnes affaires et de coup de cœur s’est révélée infructueuse. Le soir en rentrant chez moi, j’ai appris la terrible nouvelle en écoutant la radio dans ma voiture, du coup  mes soucis ont été relégués au second plan illico. Ma couture a été mise en berne : plus d’envie ni de motivation. En signe de tristesse, je me suis habillée tout en noir. Sans mes couleurs, j’étais mal jusqu’au plus profond de mon être. Je me suis sentie terne, banale et singulière. Mais le naturel a très vite repris le dessus et la vie a repris son cours.

A l’initiative d’une personne  de mon entourage spécialiste en bien être, nous avons décidé de donner de l’amour autour de nous et je vous invite à en faire de même, d’oublier nos griefs et nos rancunes que je trouve insignifiants face aux évènements qui ont eu lieu en ce 7 Janvier 2015

La pratique régulière du yoga, du body balance et de la gym Pilates m’ont redonné de l’énergie positive que j’ai envie de vous transmettre

Revenons-en à la couture pour vous parler d’un projet boulet. A l’époque j’avais envie d’innover avec un nouveau modèle : Melting Pot d’Aime comme Marie. J’étais persuadée que le patron était avec marges de couture incluses. Je vous laisse imaginer ma déception lors de l’essayage. Le vêtement s’est retrouvé exilé dans la partie la plus sombre de mon placard hors de ma vue

Récemment l’ouvrage est remonté à la surface et j’ai aussitôt pensé à ma nièce Marine qui est assez menue. Elle a été emballée par ce Sweat shirt qui lui allait comme un gant. Une heure et quelques coups de surjeteuse plus tard, il s’est retrouvé sur le dos de la miss pour un look très décontracté. Elle est ravie, la preuve en photo et moi aussi car je lui ai fait plaisir.

sweat porté 1

  J’ai utilisé une chute d’un tissu sweat couleur jeans associé à un petit coupon de molleton imprimé acheté pour 1 € aux puces des couturières. De nombreuses découpes ont été nécessaires  pour tirer profit de mes petits bouts de tissu au maximum.

melting pot

sweat dos

Je trouve que le tissu sweat est la matière la plus facile à coudre avec la surjeteuse. Il ne roule pas, ne s’étire pas, un vrai régal à travailler et ma surjeteuse a adoré. Pour l’encolure et le bas des manches, j’ai utilisé un jersey rayé légèrement floqué. Comme le sweat était un peu court, j’ai rajouté une bande de bord côté dans une teinte de bleu. J’ai camouflé la couture à l’avant par une broderie machine. Ce vêtement a nécessité 4 tissus différents.

bas de la manche

encolure

Cette réalisation a été facile et rapide, un vrai moment de détente. A présent, j’ai la motivation pour m’attaquer à un projet plus ambitieux.  Dans  le cadre de ma formation, je viens de terminer un prototype de robe assez classe dans un tissu très difficile à travailler, Il y a aussi ma robe du 31 décembre que je ne vous ai pas encore présentée

Je vous souhaite un bon Dimanche, profitez-en pour recharger vos batteries afin de démarrer la semaine avec énergie

 

 

Posté par cyclotte à 16:59 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,



Fin »