Je continue d’explorer les couleurs pour vous présenter la teinte marron, couleur de la terre qui inspire la douceur grâce au chocolat.  Sachez que je suis chocolat addict, un excellent remonte moral tout comme la couture. 

Aujourd’hui pas de jersey, ni de raglan, pas de de couleurs pétantes non plus. J’ai répondu à l’appel de Nelly du bog CosIadoru pour un défi ambitieux : réaliser une veste matelassée. Pour corser les choses je me suis fixé un objectif supplémentaire, celui de ne pas acheter de tissu. N’ayant pas de tissu matelassé dans ma réserve, vous vous imaginez ce qu’il me reste à faire. Comme me l’a fait remarquer Nelly : rien de m’arrête. Impossible n’est pas Kocotte

 Je n’ai pas non plus trouvé dans mon stock le tissu idéal.  Du coup j’ai pioché dans mon dressing pour déterrer un vieux blouson réalisé il y a des lustres : 10 ans, peut-être plus. Impossible de me séparer de ce vêtement ! Il avait été beaucoup porté et ce tissu à l’aspect soyeux et de qualité exceptionnelle est resté intact.

 Voici la deuxième vie de mon blouson qui s’est métamorphosé en veste matelassée. Je le porte avec un pantalon imitation daim réalisé l’hiver dernier et des bottines brunes 

j'aime le chocolat

Un Samedi après-midi entier a été consacré à la fabrication du tissu, un travail long pas ennuyeux du tout et qui m’a carrément détendue. J’ai défait le blouson, puis j’ai matelassé toutes les pièces du vêtement. Pour cela j’ai fabriqué le ‘’sandwich’’ comme on l’appelle en patchwork. Il est composé de 3 couches : le tissu, le molleton et la doublure. J’ai utilisé de la colle repositionnable en bombe pour maintenir toutes les épaisseurs. Pour l’opération matelassage, j’ai bénéficié d’une aide précieuse : ma machine à coudre est équipée d’un pied transporteur spécial matelassage. Je suis très satisfaite du résultat qui est proche de la perfection. Pour les poches, j’ai utilisé une chute du pantalon que je porte, elles ont aussi été matelassées.

veste 1

Je n'ai pas pu m'empêcher de croquer dans du chocolat. En matière de couleurs, je suis à fond dans le thème

veste matelassée 2

Je n’ai pas eu besoin de patron. J’ai gardé toutes les parties du blouson telles quelles. Après avoir monté le vêtement (faufilage) j’ai procédé à des retouches pour ajuster la veste : couture au dos, reprise de 2 cm à la taille. Et comme Kocotte ne fait pas les choses comme tout le monde, il faut toujours qu’elle cherche la complication j’ai fabriqué mon biais.  Ce joli coton imprimé beige a été acheté dans une boutique de patchwork à Colmar. Il a déjà été utilisé pour le sac, la jupe et le volant du T-shirt présenté ici. Comme pour le patchwork, le biais a été cousu à la main sur l’envers. La veste se ferme avec des petites agrafes, les boutons ne sont que décoratifs

L'envers de la veste est en coton beige à pois acheté chez Toto Soldes pour quelques euros. Le T-shirt avec appliqués dentelle est aussi made by Kocotte

intérieur veste

  Les détails

poche
encolure

Vous connaissez l'émission télé "extrème relooking" qui consiste à relooker des personnes soit disant moches pour les rendre plus belles. eh bien c'est ce que j'ai fait avec ce blouson. Il a passé sous mon bistouri (le découd-vite) puis la machine à coudre et hop j'ai offert une seconde jeunesse à ce vieux blouson. J'ai eu l'idée de le photographier avant transformation. 

blouson

  Au fait comment trouvez-vous ma nouvelle veste ?

veste

pour voir les réalisations des audacieuses du matelassée, c'est ici

Je voulais vous annoncer une future naissance dont je suis la marraine. Le patron du  sac Kocotte va voir le jour le 2 Décembre chez Sacôtin qui fête ses 6 mois aujourd'hui. Pour l'occasion, un jeu sera organisé à partir de Lundi. Je vous invite à y participer (clic clic sur l'image)

LogoSacotin250px